Friedrich Dürrenmatt et le monde

Du 15 mai au 5 septembre 2021, l’exposition temporaire du Centre Dürrenmatt Neuchâtel éclaire les rapports qui relient Dürrenmatt et le monde, entre jeu des mises en scène et questionnement fondamental de notre humanité.

Friedrich Dürrenmatt et le monde
Friedrich Dürrenmatt, « Die Welt der Atlasse » (détail), 1965-78, gouache sur carton, collection Centre Dürrenmatt Neuchâtel
© CDN/Confédération suisse

Friedrich Dürrenmatt aimait jouer avec ce monde. Le transformer, le mettre en scène, inventer sa naissance et sa chute, le contempler depuis l’espace, et contempler l’espace depuis le monde, l’aimer et le détruire, puis le recréer, le réécrire. Il y voyait sa plus grande liberté d’artiste.

Le monde aussi a beaucoup joué Dürrenmatt. Dans plus de quarante langues et sur tous les continents. Peut-être parce qu’il percevait que ses pièces sont empreintes d’une dimension existentielle universelle. Aujourd’hui encore, ses tableaux et ses textes font vibrer une corde profonde de notre humanité.

De la Genèse biblique au Big Bang, en passant par les figures mythologiques d’Atlas, de Prométhée, de Sisyphe, la tour de Babel ou la possibilité de l’Apocalypse, les mythes de création, de maintien et de destruction du monde recèlent aux yeux de l’auteur et peintre un immense potentiel dramaturgique. Ils posent aussi des questions fondamentales sur la responsabilité et la liberté humaines. Ces interrogations, aujourd’hui renouvelées par la prise de conscience écologique, restent brûlantes d’actualité cent ans après sa naissance. 

Logo Jubiläum 100 Jahre FD
https://www.cdn.ch/content/cdn/fr/home/visiter/expo/toutes-les-expositions/ausstellungen-2021/monde.html