5a Accademia estiva di letteratura svizzera: Verwunschene Orte. Raumfiktionen zwischen Paradies und Hölle

dal 24 al 29 giugno 2012

Soirées publiques

Conférence d'ouverture (en allemand)
Dimanche 24 juin 2012, 18h30, Centre Dürrenmatt Neuchâtel

Jürgen Fohrmann - Der Ort der Nicht-Orte (Utopien)

Sommerakademie_2012

Begrüssung, Einführung : Irmgard Wirtz, Leiterin Schweizerisches Literaturarchiv, Bern

Jürgen Fohrmann, Rektor der Universität Bonn, Professor für Neuere deutsche Literaturwissenschaft und Allgemeine Literaturwissenschaft. Sein wissenschaftliches Interesse gilt insbesonders der Literatur- und Medientheorie sowie der System- und Diskurstheorie. Unter anderem gehörte er von 1998 bis 2004 als Direktoriumsmitglied dem Kulturwissenschaftlichen Forschungskolleg „ Medien und kulturelle Kommunikation " an. Letzte Buchpublikation : Fohrmann, Jürgen (Hg.) : Gelehrte Kommunikation : Wissenschaft und Medium zwischen dem 16. und 20. Jahrhundert. Wien, Köln, Weimar : Böhlau 2005.

 Entrée : CHF 10.-


Soirée publique en français
Vendredi 29 juin 2012, 18h30, Centre Dürrenmatt Neuchâtel

Table ronde avec les écrivains Thomas Sandoz et Claude Darbellay

Dans le cadre de la 5ème académie d'été de la littérature suisse consacrée aux "lieux « enchantés » : espaces de fiction entre paradis et enfer", le Centre Dürrenmatt organise une rencontre avec deux écrivains neuchâtelois, Claude Darbellay et Thomas Sandoz qui nous présenteront leurs romans « L'Epidémie » et « Même en terre ».

Philippe Terrier, vice-recteur de l'Université de Neuchâtel et directeur de l'Institut de langue et civilisations françaises animera une table ronde et une discussion avec le public.

Entrée : 10.- / étudiants: gratuit

Repères :

Claude Darbellay vit à Cortaillod. Il est l'auteur entre autres de « l'Epidémie », publiée en 2007.

Comment un auteur choisit-il un lieu ? Qu'en fait-il ? Décrits au plus près de leur réalité, déformés, bousculés, mis sens dessus dessous, ou inventés de toute pièce, les lieux, en littérature, nous interrogent. Que veut dire vivre ici, habiter, s'habituer si le lieu rêvé, l'utopie, par définition, « n'existe nulle part », semble « irréalisable » ?

Un lieu est un endroit lié au temps, dynamique. Donc romanesque. L'orée du bois ne devient un lieu que s'il s'y passe un accident, malheureux (le lieu du drame), ou heureux (c'est là que nous nous sommes aimés pour la première fois).

Il sert aussi à classifier. La fiction elle-même. Il y a les « romans de plage » (pour l'été), les « polars scandinaves » (pour le froid), et les « romans de gare » (pour toute saison).

En fin de compte, le lieu de la fiction n'est-il la fiction elle-même ? L'espace qu'elle crée pour que se déploie l'imagination du lecteur, qu'il puisse y projeter ses désirs et ses craintes ?

On assiste parfois à de curieux retournements (ou à une juste continuation des choses). Le Centre Dürrenmatt, construit pour célébrer et poursuivre la fiction de l'auteur, devient, dans mon roman L'épidémie (éd. G d'Encre, Le Locle, 2007), le théâtre d'un crime. Il n'y a souvent qu'un pas du paradis à l'enfer.
Claude Darbellay, juin 2012


Thomas Sandoz vit à La Chaux-de-Fonds. Il est l'auteur de «Même en terre» qui lui a valu le prix Schiller en 2011.

« Même en terre » a pour décor le quartier des enfants d'un cimetière municipal où un jardinier taiseux et solitaire tente de faire face aux souffrances que réveille en lui chaque petite tombe. Prêt à tout pour lutter contre l'oubli, il parle à ses protégés auxquels il donne des noms de fleurs, répare leurs jouets, les veille les soirs d'orage, leur invente peu à peu une autre vie.
Thomas Sandoz, juin 2012


Table ronde (en allemand)
Jeudi 28 juin 2012, 18h30

Lieu : Bibliothèque nationale suisse, Hallwylstrasse 15, 3003 Berne

Teilnehmende :
Barbara Piatti, Germanistin, Zürich
Gertrud Leutenegger, Schriftstellerin, Zürich
Martin R. Dean, Schriftsteller, Basel
Irmgard Wirtz, Leiterin des Schweizerischen Literaturarchivs, Bern

Moderation : Andreas Mauz, Co-Organisator Sommerakademie

Karten für diese Veranstaltung (Eintritt CHF 10.-) können Sie ab dem 7. Juni 2012 am Empfang der Schweizerischen Nationalbibliothek oder über die Verkaufskanäle von www.ticketportal.ch erwerben. Reservierungen nehmen wir über die Telefonnummer 031 325 02 57 entgegen (reservierte Karten müssen bis 15 Minuten vor Beginn der Veranstaltung abgeholt sein, sonst werden die Plätze freigegeben).

Diese öffentliche Veranstaltung findet im Rahmen der vom Schweizerischen Literaturarchiv in Zusammenarbeit mit dem Deutschen Literaturarchiv und dem Centre Dürrenmatt organisierten Sommerakademie Schweizer Literatur statt. Bitte beachten Sie, dass die Abendveranstaltung in Bern stattfindet.

https://www.cdn.ch/content/cdn/it/home/grundlagenforschung/ricerca-e-formazione-in-generale/5a-accademia-estiva-di-letteratura-svizzera--verwunschene-orte--.html