Cahier N° 23

« Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin »      

Cahier 23
Graphisme : onlab.ch

Madeleine Betschart, préface – Rébellion et volupté 
Duc-Hanh Luong, «Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin»
Lucas Marco Gisi, « Démesure et pénurie – La sociologie du dernier repas dans l’œuvre de Friedrich Dürrenmatt »
Pierre Bühler, « Quand l’insolite fait irruption à table – L’arrière-plan biblique des repas chez Friedrich Dürrenmatt »
Mondher Kilani, « De quelques figures cannibales chez Friedrich Dürrenmatt »

Prix: 16,00 CHF

Ce Cahier paraît à l’occasion de l’exposition « Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin », présentée du 2 novembre 2019 au 22 mars 2020 au CDN.

« Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin », Cahier du CDN N° 23, 2019.
Edition : Centre Dürrenmatt Neuchâtel (CDN).

Edition bilingue français-allemand, 144 pages, 19 illustrations, design : onlab.ch, ISBN : 978-2- 9701282-2-9

Auteurs

Historienne de l’art et archéologue de formation, Madeleine Betschart dirige le Centre Dürrenmatt Neuchâtel depuis 2014, après avoir été directrice adjointe de la Fondation Suisse pour la culture Pro Helvetia à Zurich, et responsable du développement de la Fondation Bibliothèque Werner Oechslin à Einsiedeln. Elle a également dirigé l’Alimentarium à Vevey et le Musée Schwab à Bienne.

Historienne de l’art et anthropologue de formation, Duc-Hanh Luong travaille en tant que collaboratrice scientifique au CDN depuis 2012. Elle est commissaire de l’exposition « Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin ».

Lucas Marco Gisi est chargé d’enseignement à l’Université de Neuchâtel depuis 2016 et coresponsable de la recherche et mise en valeur aux Archives littéraires suisses depuis 2018. En 2018, il a mené un séminaire intitulé « Friedrich Dürrenmatt: Literarische Nahrung » à l’Université de Neuchâtel.

Pierre Bühler est professeur émérite de théologie à l’Université de Zurich. Il s’intéresse depuis longtemps à l’œuvre de Friedrich Dürrenmatt. Il est président de l’Association de soutien du Centre Dürrenmatt Neuchâtel.

Mondher Kilani est professeur honoraire d’anthropologie à l’Université de Lausanne. Il s’est notamment intéressé à l’étude de la religion et du sacrifice, du patrimoine et de la diversité culturelle, de la guerre et de la violence extrême. Le cannibalisme figure parmi ses sujets de recherche de prédilection.

 

 
 
 
https://www.cdn.admin.ch/content/cdn/fr/home/publikationen/cahiers-du-cdn/cahier-n23.html