Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin

Du 2 novembre 2019 au 22 mars 2020. Vernissage : 2 novembre 2019.  

festin
Graphisme : onlab.ch

Longe de veau braisée, Château Margaux 1914, œufs mimosa ou agneau pascal rôti à la broche, farci de petites saucisses strasbourgeoises, d’alouettes rôties et de ris de veau nés prématurément : la nourriture se retrouve partout chez Friedrich Dürrenmatt, que ce soit dans ses pièces, ses caricatures, ses portraits ou ses romans.

Dans « La Panne », un festin gastronomique accompagne un jeu de rôles prenant la forme d’un procès ; les personnages des « Physiciens » se préoccupent du menu du jour alors que l’un d’entre eux vient de commettre un assassinat ; dans « La Saucisse », un homme est accusé d’avoir transformé son épouse en charcuteries ; dans « Le Juge et son bourreau », l’un des personnages comprend qu’il est tombé dans un piège lors d’un souper fastueux… Chargées d’humour et de grotesque, ces scènes de repas sont également liées à des thématiques telles que la justice, la religion ou le cannibalisme.

« L’auteur a l’air aussi épicurien que ses écrits » présumait – à tort ou à raison ? – un critique de théâtre. La profusion de banquets orgiaques, de plats raffinés et de bouteilles millésimées laissent en effet penser que Dürrenmatt était un bon vivant. Son amour du vin a également participé à construire l’image d’une personnalité hédoniste : on dit qu’il possédait dans sa cave les grands crus servis dans sa pièce « La Panne ».

L’exposition explore le motif de la nourriture sur le versant biographique comme fictionnel afin de déployer la richesse d’un sujet se révélant moins anodin qu’il n’y paraît. Elle se nourrit d’œuvres de Dürrenmatt et d’autres artistes – metteur·e·s en scène, réalisateurs·trices et plasticien·ne·s – qui ont digéré ses créations pour mieux les adapter.

A l’invitation du CDN, la cinéaste neuchâteloise Orane Burri a réalisé un court-métrage avec Raphaël Tschudi, mettant en scène le compte-rendu du gargantuesque festin d’un roi anabaptiste. Dominique Kähler Schweizer, alias Madame Tricot, a quant à elle réalisé pour l’occasion plusieurs œuvres en fils de laine et de soie, dont l’installation « Festin pour La Panne » – potage à la tortue, longe de veau braisée, fromages et tourte au chocolat – une œuvre spectaculaire mêlant réalisme et fantaisie.

Publication

Programme de manifestations

Vernissage de l’exposition « Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin »

Samedi 2 novembre 2019 à 17h.
Allocutions de Thomas Facchinetti, Madeleine Betschart, et Duc-Hanh Luong. Première du court-métrage « Le festin de Bockelson » d’Orane Burri, avec Raphaël Tschudi. Entrée libre

Salon Dürrenmatt – Cannibalismes

Dimanche 17 novembre 2019 à 18h.
Avec Mondher Kilani, Pierre Bühler, François Loeb et Duc-Hanh Luong. Précédé à 17h d’une visite guidée et d’une lecture par Claude Darbellay

Au Théâtre du Passage : rencontre avec Madeleine Betschart, responsable du CDN.

Dimanche 24 novembre 2019 vers 18h15.
A l’issue du récital « Minotaure » de Friedrich Dürrenmatt, au Théâtre du Passage, Pass. Max-de-Meuron 4, Neuchâtel

Lundis des Mots – Poésie & Gastronomie

Lundi 17 février 2020 à 18h30.
Performance par Alexandre Caldara et Claude Froté. Précédé d’une visite guidée.

Visite guidée, théâtre et séminaire

Dimanche 8 mars 2020 à 18h.
Visite guidée de l’exposition, micro-pièce « Le Saucissonnage du monde » Buffet inspiré d’œuvres de Dürrenmatt. Entrée libre

Finissage de l’exposition « Friedrich Dürrenmatt – Le grand festin »

Dimanche 22 mars 2020 à 13h30.
Repas inspiré d’œuvres de Dürrenmatt, visite guidée de l’exposition, micro-pièce « Le Saucissonnage du monde ».

https://www.cdn.ch/content/cdn/fr/home/ausstellungen/toutes-les-expositions/expositions-2019/grand-festin.html